La solution Moulinot

 Tri à la source  – Collecte écologique – Valorisation

Tri à la source

Pour faire du compost “haute couture” et du biogaz, commençons par le sur-mesure
  • Audit des locaux
  • Proposition de tri adaptée à l’organisation, l’espace et la réglementation
  • Mise à disposition du matériel de collecte et de la signalétique
  • Formation du personnel
  • Sensibilisation au gaspillage alimentaire

 

tri à la source

Collecte

Notre engagement : moins vous produisez de déchets, plus vous économisez
  • Pesée embarquée
  • Camions écologiques au GNV
  • Camions silencieux pour plus de discrétion
  • Adaptation à vos contraintes horaires et vos volumes de production
  • Livraison du matériel nécessaire
  • Reporting et traçabilité sur votre espace privatif

collecte ecologique

Valorisation

Démarche locale : vos biodéchets sont traités au plus proche des points de collecte
  • Compost
  • Lombricompost
  • Méthanisation
  • Engrais distribué aux agriculteurs

 

valorisation

methanisation

Zoom sur la Méthanisation

La loi retient deux façons de recycler les biodéchets : le compostage et la méthanisation. Chez Moulinot, nous valorisons les déchets alimentaires selon ces deux axes. Une partie des biodéchets est traitée sur notre plateforme de compostage tandis que l’autre est valorisée sur les plateformes de méthanisation partenaires.

Alors la méthanisation, qu’est-ce que c’est ? Elle consiste à décomposer les déchets organiques grâce à des bactéries, qui agissent en l’absence d’air (anaérobie). Les déchets alimentaires sont placés dans de grandes cuves fermées. Sous l’action des bactéries, la fermentation se produit et un gaz (composé principalement de méthane) se dégage.

Le gaz est capté et il peut ensuite être :

  • injecté dans les réseaux de gaz de ville, pour alimenter les ménages ou les entreprises;
  • transformé pour produire de l’électricité et de la chaleur ;
  • utilisé comme carburant pour véhicules qui roulent au gaz (comme nos camions !).

A l’issue du processus, la matière restante, appelée “digestat”, est récupérée. Elle est très riche en azote et peut être redistribuée aux agriculteurs pour enrichir leurs terres.

Êtes-vous concernés par la réglementation ?

Depuis 2012, la réglementation impose aux producteurs ou détenteurs d’une quantité importante de biodéchets
d’en assurer le tri à la source, en vue de leur valorisation organique.

Arrêté du 12 Juillet 2011 fixant les seuils définis à l’Article R-543-225 du Code de l’environnement

Les sanctions pour non respect de cette réglementation sont de 75 000 € d’amende et 2 ans d’emprisonnement.

Concrètement, depuis 2016, tout établissement générant plus de 10 tonnes de déchets alimentaires par an doit mettre en place le tri.

À titre d’exemple, cela représente :

  • Pour un restaurant d’entreprise : 275 repas/jours, sur 260 jours servis
  • Pour un cantine scolaire : 415 repas/jours, sur 180 jours servis
  • Pour un restaurant traditionnel : 250 repas/jours, sur 250 jours servis

Le secteur de la restauration est donc pleinement impacté, aussi bien dans le secteur public (cantines scolaires, hôpitaux, restauration des collectivités…) que dans le secteur privé (restaurants traditionnels, hôtels, chaînes de restaurant, restauration collective…).

Et à l’avenir ? En 2025, les collectivités seront tenues, par la Loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte, d’offrir une solution de valorisation aux citoyens. Un objectif : généraliser le tri et la valorisation des biodéchets pour tous, citoyens comme entreprises.

Depuis 2013, Moulinot a déjà

biodéchetscollecté et valorisé plus de
10 000
TONNES DE BIODÉCHETS

formationformé plus de
5 000
PERSONNES À LA LUTTE CONTRE
LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Actuellement,

points de collectemoulinot collecte plus de
500
points de collecte

restes alimentairesCE QUI REPRÉSENTE LES RESTES DE
150 000
repas par jour

Besoin d’un avis ou d’un devis ?

Contactez-nous

Ils nous font confiance