Le Billet Ver #1 – Le Lombricompostage

By 5 décembre 2018Compost
Le Billet Ver #1 - Le Lombricompostage

(c) photo : Julie Subiry pour Moulinot

Dans ce premier numéro du Billet Ver, Vincent Desbois reprend les bases du lombricompostage pour vous raconter la folle aventure des sols vivants.

Lombricompostage ? vous avez dit lombricompostage ?
Eh oui, Moulinot a choisi cette façon originale de traitement de vos restes de repas et de vos épluchures. Mais qu’est-ce donc que le lombricompostage ?

Le lombricompostage est une méthode d’utilisation des vers en vue de transformer des matières organiques (généralement des déchets) en une matière très semblable à l’humus, connue sous le nom de lombricompost ou vermicompost. L’objectif est le traitement le plus rapide et le plus efficace possible des matériaux.

Cependant, la décomposition de la matière organique est avant tout un travail d’équipe. Si les vers de terre en sont les acteurs les plus visibles, le lombricompostage est également l’œuvre de bactéries, de champignons microscopiques, de protozoaires et d’une myriade d’autres travailleurs affairés. En fait, lorsqu’on met en marche un système de lombricompostage, on crée un véritable écosystème auquel participent des millions d’organismes vivants.

Cette dégradation collective de la matière en éléments simples, directement assimilables par les plantes, additionnée au brassage de la terre effectuée par les vers, contribue à l’aération et à la structuration des sols d’une part et à la fertilité toujours renouvelée des milieux d’autre part.

Chez Moulinot, vos déchets alimentaires subissent une première phase de fermentation qui permet d’éliminer tous les pathogènes et les graines indésirables, avant d’être « mangés » par les vers de terre. C’est cette « digestion » par les vers de terre qui conduit à la formation de l’humus.

Le lombricompost Moulinot est riche en matière organique qui, en se minéralisant, fournit des substances nutritives progressivement assimilables par et pour les plantes. Le passage de la matière par le tube digestif du ver de terre enrichi le lombricompost en micro-organismes, qui augmente l’activité biologique du sol. Son utilisation doit être raisonnée comme peut l’être l’application d’un fertilisant, qui doit être apporté à de justes doses.

La prochaine fois, je vous parlerai des vers de terre, tout un monde à découvrir…